37e Baromètre des TPE au 1er trimestre 2010 Vague 1 - Social Digital Marketing Blog

37e Baromètre des TPE au 1er trimestre 2010 Vague 1

Seuls 3% des patrons de TPE estiment que le gouvernement est prioritairement à leur écoute.

Paris, le 22 février 2010 – Ce 37ème baromètre de conjoncture des Très Petites Entreprises, réalisé par l’Ifop pour FIDUCIAL, fait un focus sur les questions politiques d’actualité : leur opinion par rapport à l’action de leur conseil régional et celle du gouvernement.

Des conseils régionaux trop éloignés des préoccupations des TPE
Seuls 24% des patrons de TPE estiment que leur conseil régional est proche de leurs préoccupations. Pour les interrogés, les catégories d’entreprises les mieux prises en compte sont les très grandes entreprises – plus de 1 000 salariés – (20%), les grandes entreprises
– 250 à 1 000 salariés – (42%), les PME (27%) et enfin les TPE (7%).

En matière d’actions économiques menées par le conseil régional, plus de la moitié des dirigeants de TPE (54%) estiment qu’il prend les bonnes décisions pour le développement économique de leur région (45% expriment le contraire). Le jugement des patrons du Nord et de l’Est de la France est particulièrement positif (pour 79% de « bonnes décisions »), contrairement à celui des franciliens extrêmement critique (pour 60% de « mauvaises décisions »).

La perception des régions par les patrons de TPE apparaît contrastée. 9% considèrent leur région en pleine expansion et 31% en développement, contre 40% en stagnation et même 20% en déclin. L’enquête fait toutefois apparaître des différences régionales notables. Rhône-Alpes et l’Auvergne sont plébiscitées par leurs chefs d’entreprise (58% en pleine expansion ou en développement) alors que la Champagne, la Picardie et la Bourgogne sont considérées en déclin par 45% de leurs résidents patronaux.

45% des patrons de TPE estiment que leur conseil régional utilise à bon escient l’argent du contribuable. La satisfaction est toutefois nettement plus forte dans les trois régions de l’Est de la France, avec un score de 63%.

Elections régionales : moins les réalisations que les projets
47% des chefs d’entreprise se déclarent certains d’aller voter aux prochaines élections, un score somme toute faible au regard des intentions exprimées quelques semaines avant les dernières élections européennes (55%) qui avaient pourtant enregistré une abstention record. Les propositions économiques des candidats retiendront bien évidemment toute leur attention (82%), plus d’ailleurs que le bilan économique du mandat écoulé (73%).

Défiance des patrons de TPE envers l’exécutif.
Ils ne sont plus que 41% de chefs d’entreprise (-2 points par rapport à octobre) à estimer que les mesures et/ou actions du gouvernement leur inspirent confiance.

Pour 9 patrons de TPE sur 10, les réformes engagées par le chef de l’Etat profitent aux grandes entreprises. Seuls 18% d’entre eux déclarent en retirer des bénéfices. Ils ne sont que 3% à déclarer que le gouvernement est d’abord à l’écoute des TPE, alors que ce chiffre grimpe jusqu’à 62% pour les très grandes entreprises et celles du CAC 40, suivi par les grandes entreprises (24%) et les PME (9%).

58% des chefs d’entreprise ne perçoivent plus dans l’action de Nicolas Sarkozy et de son gouvernement une ligne directrice forte susceptible de restaurer la confiance et la croissance et par conséquent d’endiguer le chômage et d’améliorer les finances de l’Etat.

Comme le souligne Jean-Marc Jaumouillé, directeur des techniques professionnelles : « Les présidents sortants bénéficient d’une notoriété honorable, avec des niveaux hétérogènes selon les régions. Mais, il est étonnant de constater que les présidents les moins connus de leurs administrés chefs d’entreprise, dirigent aussi les régions considérées comme étant les plus en déclin. Les patrons de TPE sont également plutôt satisfaits (64%) de leur président de région, bien qu’ils ne soient qu’une moitié à souhaiter sa réélection. A l’instar du gouvernement, les conseils régionaux pêchent par manque d’intérêt pour les problèmes des TPE. Une situation qui pourrait peser lors du vote ».

Télécharger cette enquête ( format PDF) : Version de synthèse OU Version complète

Méthodologie de l’Etude :
Echantillon de 1 002 dirigeants de TPE de 0 à 19 salariés, raisonné sur les critères secteur d’activité de l’entreprise, taille de l’entreprise, région d’implantation de l’entreprise et interrogé par téléphone du 18 au 27 janvier 2010.

Posté dans Actualités par KAMEL LEFAFTA le 29 avril 2010.
Tags: ,

Laisser un commentaire