Pourquoi 50% des e-marchands français ne vont pas investir dans le m-commerce ? - Social Digital Marketing Blog

Pourquoi 50% des e-marchands français ne vont pas investir dans le m-commerce ?

Kamel LEFAFTA – 21 Juillet 2014

M-commerce-1100-banniere

Il y quelques jours Rakuten (Priceminister) a publié un sondage, réalisé auprès de 263 e-commerçants français opérant sur sa place de marché. Ce sondage portait sur l’attitude des e-marchands français à l’égard du m-commerce.
Les e-marchands sont majoritairement conscients de l’importance de cette branche du commerce en ligne mais beaucoup ne sont pas prêts à investir dans une solution de m-commerce dans les deux ans qui viennent. Comment expliquer ce paradoxe et cet attentisme ?

Plusieurs causes (reprises dans l’infographie ci-dessous) alimentent cette contradiction.

  • La faiblesse des revenus générés par le m-commerce dans le chiffre d’affaires global des sites. Pour 49,9% des e-commerçants, cette part se situe entre 0 et 15%, alors que 44,1% des sites sont incapables de la mesurer.
  • La faiblesse du panier moyen. Selon l’index Adyen des paiements mobiles, dans la catégorie « commerce de détail » par exemple,  le smartphone retourne un panier moyen de 56 euros, assez loin des 104 euros générés par l’ordinateur.

Mais au delà des résultats de ce sondage, d’autres freins agissent:

  • Le taux de conversion des dispositifs mobiles (1% pour le smartphone) reste très en retrait comparativement à celui généré par l’ordinateur (3,11%).
  • La taille d’écran des smartphones.

L’avenir

Avec un panier moyen globalement plus élevé que celui du smartphone, un meilleur taux de conversion (2,59%) et une surface d’affichage largement plus confortable, la tablette dispose des meilleurs atouts pour s’imposer comme le dispositif mobile le plus adapté pour favoriser l’explosion du m-commerce et son adoption massive par les e-marchands.

Demain, le smartphone sera majoritairement réservé à la consultation des offres, à la recherche d’informations sur les produits, à la localisation de magasins… certainement pour acheter des produits peu onéreux (gaming, produits dématérialisés, accessoires…) mais sa surface d’affichage le rend inadapté pour des produits coûteux ou nécessitant un processus décisionnel plus complexe. Le smartphone et la tablette sont deux dispositifs mobiles très complémentaires, l’un compensant les faiblesses de l’autre, qui sauront sans aucun doute mettre cette complémentarité au service des e-marchands et du m-commerce.

Pour les besoins de ce billet, j’ai réalisé  cette infographie reprenant en grande partie les conclusions de ce sondage.

Bonne lecture

Les e-marchands français et le m-commerce - copyright: blog.lkconseil.com

copyright: blog.lkconseil.com – cliquez sur l’image pour l’agrandir

Posté dans E-Commerce, Infographie par KAMEL LEFAFTA le 20 juillet 2014.
Tags: , , , , , ,

Laisser un commentaire