[Infographie] Le consommateur multiconnecté: Etat des lieux et perspectives - Social Digital Marketing Blog

[Infographie] Le consommateur multiconnecté: Etat des lieux et perspectives

Kamel LEFAFTA – 06 Juillet 2014

multiconnecte-banniere

Hier, c’était  l’ordinateur fixe et portable. Depuis peu, c’est l’avènement des smartphones et des tablettes. Demain, régneront les objets connectés.
D’ici 2020, Le nombre d’appareils disponibles pour se relier à internet va augmenter à une vitesse exponentielle, modifiant au passage les usages, les comportements et les rapports que le consommateur aura établi avec son environnement.

Le contexte

27 millions de français sont mobinautes, soit 50% de la population (11 ans et +). L’équipement en tablettes progresse rapidement. 8 millions de foyers en sont désormais équipés. Près de 9 français sur dix sont cyberacheteurs. 57% des mobinautes pratiquent le m-commerce. 77% disent utiliser la fonction « data » au quotidien. Pour 57% des français les « applications mobiles » sont devenues le point d’accès  privilégié au commerce en ligne. Enfin, 46% des français déclarent qu’ils se laisseront convaincre par l’acquisition d’un objet connecté. Demain, c’est à dire sous peu, les individus seront immergés dans un environnement où tout sera connecté, où tout communiquera.

Aujourd’hui

La multiplication des terminaux

Le temps où les français accédaient à internet uniquement via leur ordinateur est révolu. Aujourd’hui, leurs modes de connexion se sont beaucoup diversifiés.
Si le PC (fixe ou portable) reste le mode d’accès dominant, il est fortement concurrencé par les terminaux mobiles (smartphone et tablette). En 2014, les équipementiers  prévoient d’écouler 17,5 millions de smartphones, 8 millions de tablettes mais seulement 3,7 millions de PC portables. 71% des téléphones vendus durant l’année seront des smartphones. Aujourd’hui, 66% des personnes qui se connectent à Internet le font via leur smartphone. Alimentée par l’élargissement du parc, la baisse des prix et la démocratisation de la « data » dans les forfaits mobile, cette tendance va s’intensifier. Sans parler de la tablette, qui devient le mode privilégié d’accès à Internet après 18 heures et le weekend. Même la télévision connectée commence à s’imposer: 30% des internautes disent utiliser ce « device » pour accéder à Internet.

La diversification des lieux de connexion

Avec le développement des appareils connectés à internet (ordinateurs, tablettes, smartphones, montres ou tout autre objet connectable) l’internaute multiplie les voies d’accès à ses centres d’intérêts (réseaux sociaux, informations, réservations, shopping…). Omniconnecté, son processus d’interactions devient quasi permanent.
Il peut par exemple, commencer  son parcours client sur son ordinateur, le poursuivre dans son salon avec sa tablette et le boucler avec son mobile, couché dans son lit. Il peut aussi entamer une recherche d’informations sur un produit dans une rame de métro, un bus ou un tramway, vaquait à ses occupations, reprendre cette tâche, le soir en rentrant à la maison, sur son mobile… tout laisser en l’état et utiliser quelques jours plus tard, son ordinateur pour lire des avis sur internet et finalement ne pas acheter le produit en ligne mais en magasin…

Demain

Les objets connectés

On nous annonce 50 milliards d’objets connectés dans le monde en 2020, soit 6,5 fois plus que la population mondiale. A cette échéance, chaque individu possédera environ 6 objets connectés. Avec le raccourcissement des délais d’adoption et d’intégration des technologies dans notre quotidien, il est quasi certain que ces chiffres ne sont pas surestimés. La question n’est pas de savoir si les objets connectés vont s’installer dans notre vie, mais quels objets vont réussir à le faire. Le frigo connecté ? Certainement pas. Le frigo connecté partage avec la télévision 3D, une caractéristique commune: ce sont des fonctionnalités très « sexy » mais qui ne servent à rien. Quel particulier a t-il réellement besoin d’un frigo connecté pour gérer quatre pots de yaourt et un tube d’harissa ? La montre connectée ? Peut-être, mais à condition de ne pas surévaluer les attentes réelles des consommateurs à l’égard de ce type d’objet. Son succès passera par un positionnement « gadget » et un prix inférieur à 50 euros. La maison connectée et le commerce connecté seront certainement les deux grands domaines technologiques, avec la santé qui imposeront les objets connectés. Ces marchés en gestation vont radicalement transformer le business des entreprises et des marques.

 Et les marques dans tout ça ?

Pour les marques, le défi est immense. Comment suivre ce consommateur multi et omni-connecté ? Comment garder le contact avec lui au moment où il transitera sur un autre appareil, dans des lieux différents et à des moments différents ? Comment gérer cette fragmentation des supports, des lieux et du temps ? Le « tracking » et l’exploitation massive des données personnelles deviendront la norme. Mais si les marques pensent trouver leur salut uniquement dans la Data et la couche logicielle, elles se trompent. Stocker une quantité phénoménale de données dans d’immenses matrices numériques de manière opaque, ne fera qu’augmenter la méfiance du consommateur à leur égard. Le match ne se jouera pas sur le terrain technologique, mais sur celui de la transparence. La Fédération Internet nouvelle génération, en partenariat avec des entreprises comme AXA, la Banque Postale ou la Société Générale, réfléchissent sérieusement à la création d’un « espace de confiance », donnant à l’individu le contrôle sur ses données. Ce n’est encore qu’un projet, mais la prise de conscience commencent à germer. De plus, avec l’internet des objets, l’équation risque de devenir encore plus complexe, surtout quand 70% des personnes pensent que les objets connectés présentent de sérieux risques pour eux et pour leurs données personnelles…

Pour terminer, je vous propose de découvrir cette infographie que j’ai réalisé pour les besoins de ce billet. Elle apporte d’autres informations sur le consommateur multiconnecté. Bonne lecture.

Le consommateur multi-connecté - copyright: kamel lefafta

Le consommateur multi-connecté – copyright: blog.lkconseil.com

Si vous avez trouvé cet article intéressant, faites le connaître en le partageant. Un petit geste pour vous mais une grande aide pour ce blog. Merci.

Laisser un commentaire